Développeurs : optez pour le statut de freelance


D’après une étude Malt, réalisée en 2018, près de 11 millions d’employés européens avaient un statut de freelance. Plusieurs métiers peuvent se faire en freelance, mais il est vrai que le métier de développeur se prête tout particulièrement au “freelancing”. Tellement de passionnés de la tech se contentent juste d’une bonne connexion internet, un ordinateur portable et une liberté sans limite.


Cependant, le grand challenge est de prendre son courage à deux mains, de décider de franchir le cap et de passer d’un statut de salarié à un statut d’indépendant. Cela reste compliqué pour les uns et incertain pour les autres, mais ce qui est sûr, c’est que beaucoup y pensent mais n’osent pas se lancer. Et si nous vous donnions les secrets de ce changement de vie ? Restez avec nous pour la suite.



Préparer votre transition progressivement


Pour être freelance, il ne suffit pas que de le vouloir mais de préparer cette nouvelle vie. En effet, vous devriez penser d’abord à votre situation financière et à votre stabilité. Le goût du risque fait partie du mode de vie en freelance mais s’il y a un moyen d'anticiper certaines choses, ça sera plus facile pour vous surtout au tout début de votre expérience. Pensez que vous n’aurez plus de revenu pendant quelques mois, jusqu’au moment de trouver des projets et de commencer à y travailler. Si vous pouvez éviter ce stress en économisant un peu d’argent pour aller vers cette indépendance progressivement, ça sera parfait.


Être visible partout, sur plusieurs réseaux professionnels et sur les plateformes de freelance


En tant que débutant, il faut savoir que trouver les premiers projets c’est l’une des choses les plus difficiles, ceci est tout à fait normal. Donc, la première chose à faire est d’aller chercher des missions auprès de son réseau professionnel ou même personnel. Ces personnes peuvent vous déléguer des missions ou vous aider à en chercher. A côté de votre réseau, soyez actif et visible sur internet et dans les plateformes de freelance. Ensuite, il faut penser à donner une bonne image de vous, mettre en avant vos compétences et démontrer votre motivation et votre passion afin d’inspirer confiance.


Avoir le contrôle de son temps


Une fois les premiers projets décrochés, les développeurs ont tendance à vite enchaîner les missions. Ce qui les amène à une boucle sans fin contre le temps, l’argent et le travail. Ils ne peuvent plus s’arrêter et ne se donnent pas assez de temps pour se reposer et baisser le rythme. Attention, l’isolement peut très vite vous mener au burn out, donc ne vous laissez pas aller sans prendre suffisamment de vacances et de repos.


Sur ce, nous souhaitons que vous profitiez de votre liberté et de votre indépendance. Et n’oubliez pas qu’il n’y a pas d’aventure parfaite, vous allez avoir des hauts et des bas en tant que développeur en freelance mais juste soyez patients et prévoyants.


67 vues0 commentaire